Le Tudor Inn ravale son idée fumeuse

©2006 20 minutes

— 

Chassé-croisé. Alors qu'un rapport parlementaire préconise cette semaine l'interdiction de fumer dans tous les lieux publics, le Tudor-Inn fait marche arrière. En novembre 2005, ce bar du centre-ville de Lille avait choisi, en précurseur, de proscrire la cigarette dans ses murs. Depuis début septembre, il a rouvert son établissement aux fumeurs. « Je voulais offrir une ambiance différente. Mais je me suis planté », explique son patron, Dominique Lecrocq. Car la formule a fait fuir 40 % de la clientèle. « Les non-fumeurs préfèrent rester avec leurs amis fumeurs », analyse encore Dominique Lecrocq, revenu à un bar mixte avec salles séparées pour fumeurs et non-fumeurs.

« Si une loi d'interdiction est votée, estime Patrick Brice, de la fédération des débitants de tabac du Nord, tout le monde perdra environ 30 % de clientèle. » Le patron du Tudor-Inn n'est pas d'accord : « Si l'interdiction vaut dans tous les établissements, il n'y aura aucun effet. » Et il assure qu'en attendant, ses clients sont revenus « aussi vite qu'ils étaient partis ».

Olivier Aballain