« Je n'ai qu'une envie c'est de partir ! »

SOCIAL Le mal-logement ne cesse de progresser dans la région...

Gaëtane Deljurie

— 

Sonia Roudeix vit depuis trois ans dans un logement insalubre.
Sonia Roudeix vit depuis trois ans dans un logement insalubre. — M.Libert / 20 Minutes

Aujourd'hui, la fondation Abbé Pierre dévoilera le 18e rapport sur le mal-logement en Nord-Pas-de-Calais. «La situation est de plus en plus alarmante», note Stéphanie Lamarche-Palmier, la directrice régionale. Les chiffres de l'arrondissement de Lille sont inquiétants: les procédures d'expulsion ont passé la barre des 3 000 l'année dernière (+8% par rapport à 2011), 700 places d'hébergements d'urgence manquantes, plusieurs centaines de ménages vivant dans des habitats indécents ou insalubres… Sans compter la multiplication par cinq des recours devant le tribunal pour faire valoir son droit à un logement.

« Les murs sont moisis »

Dans son appartement de la rue de la Justice à Wazemmes, Sonia Roudeix est au bout du rouleau. Dans la pièce principale, le plafond est éventré, laissant passer de l'eau. L'odeur d'humidité est omniprésente. «Les murs sont moisis. L'immeuble est rempli de cafards et de souris. Le système électrique est trafiqué. Il n'y a pas de chauffage… Je n'ai qu'une envie, c'est partir», soupire la femme de 26 ans, qui vit dans ce deux-pièces avec son garçon de 18 mois. Elle paie 470€ par mois, «mais le propriétaire n'a demandé aucune garantie». La Fabrique des Quartiers (voir encadré) a préempté l'immeuble en vu de le racheter et de le requalifier. Sonia sera relogée provisoirement avant la fin du mois.

A Fives, Laidi, 52 ans, a vécu pendant huit ans dans un appartement délabré de la rue Pierre-Legrand. Au fond de la pièce, un évier est accolé à une salle de bain plus que défraichie. Un logement indécent loué 344€, sans eau chaude ni chauffage, avec des infiltrations. «C'était moins cher qu'ailleurs. Le propriétaire n'a jamais voulu faire les travaux. Je m'étais inscrit à la salle de sport pour pouvoir prendre des douches, explique l'homme de 52 ans, serveur de nuit en CDD. Aujourd'hui, grâce à la Fabrique des quartiers, j'habite un T2 neuf avec chauffage central, isolation thermique et phonique. C'est le jour et la nuit.»

 

■ La Fabrique des quartiers

Depuis octobre 2010, la Fabrique des quartiers, société publique locale d'aménagement créée par Lille Métropole et les villes de Lille, Roubaix et Tourcoing, est engagée dans la réhabilitation des quartiers et dans la lutte contre les logements indécents et insalubres, à Fives, Moulins et Wazemmes. Les chantiers viennent de démarrer.