La caf se veut rassurante

FINANCEMENT Les centres sociaux s'inquiétaient d'une baisse des aides...

Camille Tombret
— 
Audrey Wartel-Mathon, directrice adjointe de la CAF du Nord.
Audrey Wartel-Mathon, directrice adjointe de la CAF du Nord. — M.Libert/20 Minutes

Leur crainte a été provisoirement levée. Depuis plusieurs mois, les centres sociaux du Nord se mobilisaient pour éviter une baisse éventuelle des aides versées par la Caisse d'allocations familiales (CAF) du département, leur principal partenaire financier. Mercredi, l'institution les a rassurés en annonçant qu'elle maintenait l'intégralité des financements jusqu'en 2014, à savoir 19, 3 millions d'euros pour l'ensemble des 146 centres sociaux du département. «Notre volonté n'est pas de polémiquer, mais d'entendre les besoins de ces centres car ils ont un rôle essentiel dans l'animation de la vie sociale», explique Audrey Wartel-Mathon, directrice adjointe de la CAF du Nord.

Deux nouveaux dispositifs

Soulagement du côté des centres sociaux. «Nous sommes satisfaits de ces avancées. Nous avions peur que certains centres soient obligés de réduire leurs activités», souligne Messaoud Chayani, porte-parole du mouvement de grogne et président de l'Association des centres sociaux de Wattrelos.

En revanche, la CAF a décidé de maintenir sa décision de créer deux nouveaux dispositifs qu'elle estime plus «équitables»: les accès aux loisirs et aux vacances. «Avant, les aides distribuées étaient différentes selon les secteurs et dépendaient des choix des CAF locales. Avec la départementalisation (voir encadré), nous avons souhaité harmoniser les dispositifs», précise la CAF. Concrètement, un enfant aura droit à la même prestation quelle que soit sa situation géographique. Un bilan de ces mesures sera dressé d'ici à 2014 pour décider si elles seront pérennisées. «Nous restons vigilants car nous ne voulons pas devenir de simples prestataires de services», déclare Messaoud Chayani. En attendant, la manifestation devant le siège départemental de la CAF, prévue le 20 mars par les centres sociaux, a été annulée.

 

■ Département

En novembre 2011, les huit CAF locales du département du Nord ont fusionné pour n'en former qu'une seule: la CAF du Nord. Elle mène une politique  d'action sociale homogène.  C'est aujourd'hui la plus grande CAF de France.