Gonzague Steenkiste : «On a eu envie de proposer autre chose»

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Gonzague Steenkiste, directeur de la librairie Le Bateau Livre.

Alors que les libraires lillois ont tendance à se spécialiser, vous avez choisi d'ouvrir un rayon adultes dans votre librairie jeunesse. C'est un pari osé ?

Un pari fou même. Nos clients venaient pour leurs enfants. Ils faisaient l'effort d'aller dans une librairie indépendante, mais avaient dans les mains des sacs de la Fnac ou du Furet remplis de livres pour eux. On a eu envie de leur proposer autre chose.

Pourquoi n'y a-t-il pas plus de librairies généralistes à Lille ?

C'est une situation assez rare en France. C'est l'histoire du Furet qui a eu l'idée de concentrer toute son activité il y a soixante-dix ans. Et les Lillois se sont approprié cette histoire.

Certains libraires indépendants ont la dent très dure contre cette enseigne. Et vous ?

On est dans une économie de marché, donc chacun est à sa place. La librairie est une économie fragile. Alors on espère que notre bateau ne coulera pas dans un an ou deux.

Recueilli par Vincent Vantighem