Les volailles belges à nouveau confinées

©2006 20 minutes

— 

La grippe aviaire s'arrêterait-elle à la frontière ? A l'approche des flux migratoires d'hiver, la Belgique a pris des mesures de confinement des volailles pour prévenir tout risque lié au virus H5N1. Pourtant, de l'autre côté de la frontière, cette décision n'a pas fait d'émules. « C'est absurde, témoigne Christine Verhulst, éleveuse à Killem, petit village des Flandres françaises. Comme si les oiseaux allaient s'arrêter au poste-frontière ! »

Philippe Fourgeaud, directeur des services vétérinaires du Nord, met la décision belge sur le compte d'une histoire difficile : « Il faut les comprendre. Ils se rappellent les cinq millions de volailles qu'ils ont abattues en 2003. » Installé outre-Quiévrain, Fernand s'en souvient et prend ces mesures avec philosophie. « On les rentre, on les sort. On commence à être habitué. Mais notre production est réduite et le manque à gagner, énorme. » Si aucun cas n'est détecté d'ici là, les Belges pourront rouvrir leurs enclos le 1er novembre.

Vincent Vantighem