Deux nouveaux décès dûs à l'épidémie de «Clostridium»

©2006 20 minutes

— 

Toujours pas d'accalmie sur le front de l'infection nosocomiale à Clostridium difficile. Deux nouvelles victimes ont porté à dix-neuf le nombre de décès liés pour partie à la bactérie qui sévit dans les établissements de santé et maisons de retraite du Nord-Pas-de-Calais, selon le bilan dressé hier par la direction régionale des affaires sanitaires et sociales (Drass). Depuis le mois de janvier, 291 personnes ont été affectées par cette bactérie.

Par ailleurs, le centre hospitalier de Valenciennes, point de départ de l'infection dans la région début 2006 – et qui n'avait plus été touché depuis mai –, a vu réapparaître cinq nouveaux cas. L'épidémie de Clostridium y paraît donc relancée. Le centre hospitalier de Calais et la Clinique de la Louvière à Lille, jusqu'à présent épargnés, sont également touchés avec un cas chacun. Au total, sur les vingt-trois établissements concernés dans la région depuis le début de l'année, neuf connaissent une situation d'épidémie considérée comme encore active (au moins un nouveau cas depuis moins d'un mois). « L'infection se propage toujours au même rythme », commentait hier Chritian Lahoute, médecin inspecteur de la Drass.

Olivier Aballain