L'opportunité hongroise

ÉCONOMIE es étudiants lillois stimulent l'exportation de PME nordistes...

Gilles Durand

— 

Hongrois qu'on va faire des affaires… Et on en fait ! Vingt-et-un étudiants de l'Institut d'administration des entreprises (IAE) sont revenus mercredi d'une mission de dix jours à Budapest, en Hongrie, avec des projets de contrat dans le cartable. «Nous savions qu'il y avait des marchés porteurs, mais nous avons, nous-mêmes, été surpris du nombre de contacts noués par ces étudiants pour le compte de sept PME de la région», souligne Jocelyne Groux, professeur à l'IAE et au lycée Montebello. Ces deux établissements ont créé en 2007 une licence «Euro PME», dont les diplômés sont chargés de développer l'import/export au sein des PME de la région. « Chaque année, nous envoyons des élèves prospecter dans un pays étranger. C'était la deuxième fois en Hongrie », raconte Jocelyne Groux.

Des contacts sérieux

Cette fois, la moisson fut particulièrement fructueuse, à en croire A la carte formation, une PME de Vieux-Berquin, près d'Hazebrouck, qui propose des stages de cuisine. «Contre toute attente, nous avons sept contacts sérieux avec des restaurants haut de gamme de Budapest», se réjouit son gérant Stéphane Delrue. Reste à décrocher les contrats dans les mois à venir. Ce sera la nouvelle mission du stagiaire de l'IAE. «Son travail pendant quatre mois va être primordial», assure Stéphane Delrue. Même espérance chez France cake production, entreprise agroalimentaire de Tourcoing qui doit dresser le bilan du séjour hongrois de son stagiaire la semaine prochaine. «C'est la première fois que nous avons des contacts aussi loin pour développer notre activité export», note la société. D'autres PME de la métropole lilloises comme Bleu Nature ou Amadeus pourraient aussi poser un pied en Hongrie grâce au travail de ces étudiants.

 

■ Chiffres

En 2012, les entreprises du Nord-Pas-de-Calais ont exporté pour 32,707 milliards d'euros, soit +1,5% par rapport à 2011 et un ralentissement au regard de l'année précédente. Près d'un quart de ces exportations se tourne vers la Belgique.