L'accouchement dans la douceur

Gilles Durand

— 

la Maison de naissance de Lucette Visée-Maton en Belgique à La Louvière près de Mons.
la Maison de naissance de Lucette Visée-Maton en Belgique à La Louvière près de Mons. — M.LIBERT/20MINUTES

«'accochement ne doit pas être une souffrance. »Lucette Visée-Maton a derrière elle plus de cinquante ans d'expérience de sage-femme et plus de 1 500 accouchements à son actif. Voilà quatorze ans, elle ouvrait une des premières maisons de naissance en Belgique, dans une propriété familile à La Louvière, entre Mons et Carleroi.

 A la fin des années 1990, de plus en plus de femmes me demandaient de les accoucher à domicile «, raconte-t-elle. Depuis, elle donne naissance, en moyenne, à un bébé par mois, d manière aturelle sans monitoring, ni stress.» Le monitoing, c'est comme un lave-vaisselle, je l'utilise si j'en ai besoin, sinon, c'est mieux fait à la main «, lance cette accoucheuse octoénaire qui n'hésite pas à dénoncer les pratiques ospitalières.» On est allé trop loin dans la médicalisation de l'accouchement, au détriment du bien-être de la femme et de l'enfant. J ne déclenche jamais, et as besoin de péridurale«. a bête noire : les gynécologues qui» efusent de se mettre à disposition des femmes pour pouvoir aménager leur emploi du temps.«

ans son logis de la Louvière, elle a installé deux chambres, aec le strict minimum au niveau des instruments et un réanimateur datant des années 50.» Je ne m'en sers jamais, mais au cas où…«, avoue-t-elle A deux pas de ce lieu sorti d'un autre temps, n ôpital est prêt à prendre le relais en cas de complication.

Le mois dernier, c'est une Nordiste ui est venue tenter l'aventure chez elle.» J'avais entendu des récits d'amis traumatiques sur l'hôpital, je ne voulais pas vivre ça explique Lise Drevillon, qui habite près de Saint-Omer. Mon accouchement s'est passé dans la pénombre pour ne pas agresser mon bébé et avec de la musique. J'en garde un beau souvenir «. Dépense supplémentaire : 400 pour l'hébergement de cinq jours et les allers-retours entre la France et la Belgique pour le suivi. O dénombre une demi-ouzaine de maison de naissance en Belgique.» Elles ne sont pas officiellement reconnues par le ministère, souligne Lucette Visée-maton. Mis on ne nous empêhe pa d'eercer, comme en France.«