En 2013, priorité à l'international

Fanny Destombes

— 

Bonduelle fait partie des sociétés qui tirent leur épingle du jeu.
Bonduelle fait partie des sociétés qui tirent leur épingle du jeu. — M.Libert / 20 Minutes

En 2013, le mot d'ordre est l'international. La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) et la Banque de France l'ont rappelé, jeudi, en présentant l'activité 2012 des entreprises régionales et les perspectives pour l'année prochaine. « C'est démontré : les entreprises qui ont une activité à l'international s'en sortent mieux que les autres », indique Philippe Vasseur, président de la CCI de région.

Vers la Belgique, notamment


L'herbe est donc plus verte ailleurs, mais nul besoin d 'aller chercher loin : la Belgique représente à elle seule jusqu'à un quart des exportations régionales. Les volumes les plus importants se trouvent dans le commerce de gros et l'industrie, notamment agroalimentaire. Et de citer le trio nordiste gagnant : Bonduelle, Lesaffre et Roquette. Dans l'idée de voir le verre à moitié plein, Philippe Vasseur cite aussi les « joyaux » régionaux : le Louvre-Lens, dont « certaines sociétés n'ont pas encore saisi le facteur d'attractivité », mais aussi Amazon ou le terminal Methanier, dont le chantier va créer des emplois. Des bouffées d'air dans un panorama très morose, où tous les acteurs économiques (entreprises, ménages, banques…) tentent de s'adapter face à une conjoncture qui dure. Le président de la CCI se veut optimiste : « 2013 se terminera mieux qu'elle n'a commencé ».