Lille

Jean-Luc Vergin, douzième mis en examen

affaire du Carlton

Il avait été placé en garde à vue en février 2012. Jean-Luc Vergin, ancien directeur régional d'Eiffage, a été mis en examen par les trois juges d'instructions chargés de l'affaire dite du Carlton de Lille, a annoncé, jeudi La Voix du Nord. Cette enquête se tient dans le cadre de l'information ouverte en mars 2011 autour d'un réseau de proxénétisme lillois. Jean-Luc Vergin, licencié depuis par Eiffage, est l'ancien supérieur hiérarchique de David Roquet, également mis en examen dans cette même affaire. Ce dernier a toujours accusé son supérieur et son entreprise d'avoir été au courant de l'organisation de rencontres sexuelles entre des prostituées et Dominique Strauss-Kahn, alors directeur du FMI. Il s'agit de la douzième mise en examen dans ce dossier.

Par ailleurs, Dominique Alderweireld, alias « Dodo la saumure », est à nouveau convoqué ce vendredi au tribunal de Lille pour une confrontation. Lui aussi a été mis en examen pour proxénétisme aggravé. G. D.