Le gratin européen arrive à Lille

— 

Il n'y aura pas autant de caméras qu'au premier entraînement de Beckham au PSG. Et pourtant, l'intérêt sportif est sans doute bien plus important. Ce week-end, c'est à Lille que la coupe d'Europe de hockey en salle va se dérouler. Huit équipes réparties en deux groupes de quatre vont s'affronter de vendredi à dimanche au palais Saint-Sauveur pour décrocher le titre suprême. Une consécration à laquelle n'aspire pas vraiment le Lille Hockey Club. Le représentant français espère surtout sauver sa peau dans le groupe A. «Pour rester dans l'élite européenne, il faut terminer dans les six premiers. Sinon, on fait descendre la France en deuxième division», explique Jean-Michel Dutrieux, le président du Lilhoc, qui ne veut pas vivre pareille mésaventure à domicile. Outsider déclaré, le club nordiste ne devrait pas rivaliser avec Cologne (Allemagne), Amsterdam (Pays-Bas) et Ekaterinbourg (Russie) favoris pour s'imposer dans un palais Saint-Sauveur où 3000 personnes sont attendues pendant ces trois jours de hockey européen. F.l.