La facture d'eau dépasse 22 000 €

Olivier aballain

— 

Le volume consommé correspond à deux robinets ouverts à fond pendant six mois.
Le volume consommé correspond à deux robinets ouverts à fond pendant six mois. — DR

C'est ce qu'on appelle une facture fleuve. Wesley et Elodie se débattent depuis plus de six mois pour contester un décompte de 22 408 € émis en juillet par la société des Eaux du Nord. Selon le relevé effectué en juin 2012, ce modeste ménage de Wattrelos aurait consommé 6 706 m3 (plus de six millions de litres) en six mois, au lieu des 40 m3 habituels. « C'est l'équivalent de deux piscines olympiques », s'étrangle Wesley, électricien dans le bâtiment.

Un « étalement des paiements » proposé...


Une fuite ? Un plombier est passé, sans succès. Le volume consommé correspond à deux robinets ouverts à fond pendant six mois. Difficile à rater. Erreur de relevé ? Peu probable pour le couple, qui a vérifié et revérifié la mesure. Quant au compteur, expertisé deux fois, il n'a révélé « aucune anomalie » selon les Eaux du Nord. Une troisième expertise aura lieu le 21 février devant huissier. « Si elle ne donne rien, alors la facture sera due », rappelle la société, qui évoque un possible « étalement des paiements ». La perspective n'enchante pas le couple : « Lissé sur huit ans, cela nous fera 250 € par mois, c'est impossible. » Le couple s'est tourné vers la ville de Wattrelos, d'autant que des travaux ont eu lieu devant leur maison pendant la période incriminée. Mais aucun incident n'a été détecté. « De toute façon, s'il y avait eu quelque chose, la fuite aurait été localisée avant le compteur », explique Didier Vared, directeur à la proximité. Il reste la piste d'un « arrangement commercial » que la ville se fait fort de défendre auprès des Eaux du Nord. « C'est effectivement envisageable », confirme la société. Sous conditions.

■ Fréquence

Selon les Eaux du Nord, de tels cas de surfacturation interviennent « tous les cinq ou dix ans ». La moitié d'entre eux environ sont dûs à des dysfonctionnements de compteurs. Les autres cas ont fait l'objet de remises commerciales variables.