Alain Mezrag : «C'est de la non-assistance à personne en danger»

©2006 20 minutes

— 

Alain Mezrag, conseiller (PS) délégué aux politiques contractuelles à Tourcoing.

Vous allez débattre pendant une semaine avec 400 acteurs locaux des sujets liés à la politique de la ville. Dans quel but ?

Nous voulons évaluer les actions menées jusqu'alors et envisager les suivantes, afin de cerner les besoins prioritaires des quartiers de la ville afin d'agir en conséquence.

Pourrez-vous répondre à tous ces besoins ?

Non, car le gouvernement nous coupe les vivres. Principal financeur de la politique de la ville, l'Etat a réduit sa participation de 62 % en trois ans. Les associations vont devoir sacrifier certains projets, faute de moyens.

Etes-vous inquiet ?

C'est de la non-assistance à personne en danger. Le climat social n'est pas meilleur qu'il y a un an. Et si on n'aide pas les jeunes, ils vont revenir foutre la merde.

Recueilli par Vincent Vantighem