Les secteurs où postulercette année

Gilles Durand

— 

Les forums Emploi fleurissent tout au long de l'année. Jeudi prochain, c'est un salon 48 heures pour l'emploi et la formation qui s'ouvre à tous, au Kinepolis de Lomme. Tour d'horizon des entreprises qui recrutent encore dans la métropole lilloise.

G L'informatique et l'industrie peinent à trouver. L'industrie ne fait plus recette chez les jeunes. Recruter des techniciens qualifiés est devenu un véritable parcours du combattant. L'informatique semble suivre le même chemin. « Nous rencontrons des difficultés pour trouver des développeurs avec de l'expérience », avoue l'hébergeur roubaisien OVH, qui table, cette année encore, sur 170 recrues. « Il y a pénurie de certains profils d'ingénieurs », constate aussi Sopra Group, société basée à La Madeleine et Tourcoing et qui propose des solutions informatiques. L'objectif, pour eux, est d'embaucher 150 à 200 personnes par an jusqu'en 2015.

G La banque et l'assurance en manque de lisibilité. « Dans les métiers de relations clients, il y a, en général, un turn-over assez fort. Les besoins de recrutement sont donc permanents », souligne-t-on chez Solly Azar, spécialiste dans le courtage en assurance. La société, comme d'autres dans le secteur bancaire et de l'assurance, manque de lisibilité sur l'avenir, mais les besoins existent. Et dans la métropole lilloise, visiblement, le recrutement est « moins difficile qu'en région parisienne », témoigne Solly Azar.

G Le commerce maintient le cap. La grande distribution et le commerce cherchent aussi des candidats. Axecibles, à Marcq-en-Barœul, poursuit sa croissance dans le référencement des entreprises. « Nos besoins se situent en force commerciale dans le suivi clientèle ou le démarchage sur le terrain », note l'entreprise qui espère passer de 135 à 300 salariés d'ici quatre ans. Les casinos continuent aussi d'embaucher, et sans diplôme, notamment des femmes. Contacté sur ses besoins, celui de Lille n'a pas donné suite. ■