La Belgique aussi en proie aux vols

— 

Après l'accalmie de 2011, les vols de câbles ont repris de plus belle en Belgique l'an dernier : environ 1 300 faits contre 751, pour un préjudice de 8 millions d'euros. « C'est une année noire qui peut s'expliquer par la hausse du prix du cuivre et les paiements en liquide acceptés chez les ferrailleurs belges », avoue Infrabel, le gestionnaire du réseau ferré belge.

Lundi matin, au sud de Charleroi, la police des chemins de fer a même dû faire usage, pour la première fois, d'une arme pour stopper trois voleurs présumés, à bord d'une camionnette immatriculée dans le 59, selon Infrabel. Ils sont poursuivis pour « entrave méchante à la circulation ferroviaire et association de malfaiteurs » et risquent jusqu'à cinq ans de prison. « Un vol sur trois est le fait de bandes organisées venues des pays de l'est, souligne Infrabel. Le reste, ce sont des petits vols casse-croûte, pour se nourrir », explique Infrabel. Tous ces vols ont causé environ 70 000 heures de retards en 2012 sur l'ensemble du réseau belge. A Lille, le syndicat CFDT affirmait, lundi, que les vols et les traversées de voies avaient déjà affecté plus de 900 trains et provoqué plus de 10 000 minutes de retard depuis le 21 décembre. W G. D.