Un cru 2006 bien dans le moule

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

L'édition 2006 n'a pas failli à la tradition. Près de deux millions de visiteurs sont venus de toute la France et de l'étranger chiner dans les rues de Lille, ce week-end. Malgré l'extension des axes de haute sécurité, où toute braderie était interdite, la plupart des commerçants se sont déclarés satisfaits. « Avec le mauvais temps, nous avons peu vendu ces derniers mois. Alors on comptait sur la Braderie pour se rattraper... », expliquait Delphine, vendeuse dans un magasin de prêt-à-porter.

Les festivités ont été lancées dès vendredi soir. En témoignaient les premiers tas de coquilles de moules visibles dans la rue de Béthune, à 10 h samedi matin. A cette heure, les chineurs étaient déjà nombreux à arpenter la rue piétonne. Embouteillages assurés. « Vivement ce soir que je me couche », lançait une chineuse happée par la foule.

A 11 h 30, une file impressionnante d'affamés se formait déjà devant les brasseries. Plus de 500 tonnes de moules et plusieurs centaines de tonnes de frites auront été englouties, à l'aide d'hectolitres de bière, durant ces deux jours. Une fois repus, les chineurs ont pu reprendre la traque aux bonnes affaires. « Je veux une vieille table depuis des mois mais j'ai attendu la Braderie pour la chercher. C'est plus ludique et on peut marchander », expliquait Valérie, venue de Dunkerque. Certains vendeurs, eux, scrutaient le ciel. « Pourvu qu'il ne se mette pas à pleuvoir », s'inquiétait David, qui tenait un stand de bonbons. Coup de chance, le temps n'aura pas gâché la fête et les concerts du samedi soir. « J'ai pu me débarrasser de mes vieux disques. C'est tout ce que je voulais », déclarait un bradeux aux anges. Côté sécurité, l'association départementale de la protection civile de Lille installée près de la gare Lille-Flandres dressait un bilan positif : « C'était beaucoup plus calme cette année. Les forces de l'ordre étaient plus nombreuses que l'année dernière, nous avons donc eu moins d'agressions à déplorer. » La Braderie 2006 était, décidément, un bon cru.

Fanny Bertrand