Philippe Kemel confirmé comme député

— 

Les votes ne comportaient que douze voix frauduleuses. Le conseil constitutionnel a rejeté, vendredi, la demande d'invalidation, présentée par le FN, pour le scrutin legislatif de la 11e circonscription du Pas-de-Calais. En juin, Philippe Kemel (PS) avait été élu député avec seulement 118 voix d'avance. Dans sa décision, le conseil constitutionnel ne retient que « deux votes constatés par de simples croix » comme irréguliers. Sur cinquante cas de divergences de signatures entre le premier et le second tour, le conseil constitutionnel n'en invalide que dix, « correspondant à des différences de signatures significatives ». « Trente-sept électeurs concernés ont reconnu formellement avoir voté en personne », précise l'instance. L'élection de Philippe Kemel est donc confirmée avec 106 voix d'avance. Steeve Briois, bras-droit de Marine Le Pen, juge la décision « scandaleuse et inique ». La maire (PS) de Lille, Martine Aubry, a simplement « pris acte » de la validation de cette élection.G. D.