Lille

Désaccord sur les salaires chez Arc

Embryon de conflit chez Arc international. Le fabricant de vaisselle, qui, dans son histoire moderne, n'a jamais connu de mouvement de grève, a du mal à faire passer sa politique salariale.

Embryon de conflit chez Arc international. Le fabricant de vaisselle, qui, dans son histoire moderne, n'a jamais connu de mouvement de grève, a du mal à faire passer sa politique salariale.

Les cinq syndicats majoritaires (CGT, FO, CFDT, CFTC, CGC) s'opposent à la proposition de hausse de 6 % des salaires en trois ans qui suit six ans de gel dûs à l'application de la RTT. « Le groupe a des moyens, comme le démontrent ses acquisitions à l'étranger », explique Vincent Fenaert, de la CFDT. Reste à convaincre les salariés de rejoindre le mouvement. Une bonne part, à l'instar du Syndicat autonome, ont accepté l'accord. Aucune négociation n'est prévue pour l'heure.

O. Aballain

Après de lourdes pertes en 2003 (33 millions d'euros), les premières en quarante ans, Arc international avait annoncé fin 2004 la suppression de 2 700 emplois sur 10 000 à Arques d'ici à 2008, dont 1 700 par mesures d'âge.