Privés de rémunération, les détenus sèchent les cours

©2006 20 minutes

— 

La rentrée risque d'être perturbée dans les établissements pénitentiaires de la région. Depuis le 1er juillet, l'allocation accordée aux détenus qui suivent une formation a cessé d'être versée. En cause, la diminution des crédits décidée par le ministère des Finances.

Dans la région, 4 000 prisonniers sont concernés. « Les formations sont importantes, car elles facilitent la réinsertion des détenus, indique la direction régionale pénitentiaire. On les a donc incités à poursuivre leur formation. » Peine perdue. Depuis deux mois, un tiers d'entre eux ont séché les cours. En particulier dans les maisons d'arrêt, où les peines purgées sont courtes. « Depuis, le climat est plus tendu. Les formations permettent de canaliser l'énergie de chacun. » Une situation qui pourrait empirer : « Si de moins en moins de détenus choisissent une formation, le budget sera réduit. » La chancellerie et le ministère de la Cohésion sociale ont donc ouvert des négociations.

F. B.