Le Louvre-Lens prépare une première semaine nordiste

Olivier Aballain

— 

En plus des expositions classiques, le public pourra voir réserves et ateliers.
En plus des expositions classiques, le public pourra voir réserves et ateliers. — M. Libert/20 Minutes

Régime de faveur pour les Nordistes. Le Louvre-Lens, qui vient d'entrer dans ses dernières semaines de chantier avant son ouverture, le 4 décembre, a prévu une première semaine un petit peu spéciale pour les habitants de la région. Le soir-même de la visite inaugurale du président de la République, le 4, le musée ouvrira en nocturne de 19 h à minuit. Pour cette occasion, l'ensemble des collections et expos temporaires seront visibles gratuitement. Rebelote les samedi 8 et dimanche 9 décembre mais avec des horaires encore plus déjantés : le musée ouvrira, non-stop, du samedi 10 h au dimanche 18 h. Nuit comprise.
« Nous avons souhaité organiser des événements un peu particuliers pour les habitants de la région », explique la communication du musée. En réalité, les visiteurs venus d'autres régions et de Paris pourront aussi entrer gratuitement, mais le musée a pris soin de ne « pas communiquer à Paris sur ces ouvertures nocturnes ». Pour les Parisiens la véritable ouverture se fera en réalité le 12 décembre.

Espace magistral
Ce délai accordé aux Nordistes sera notamment une occasion en or de découvrir, sans la cohue prévisible des semaines suivantes, la fameuse « galerie du temps ». Sur une longueur de 120 mètres, cet espace magistral déroule en 205 œuvres, dans l'ordre chronologique, un panorama de plusieurs millénaires. Depuis la petite butte de départ, vestige du terrain minier que les architectes ont voulu conserver, jusqu'à La Liberté guidant le peuple (de Delacroix) en bout de salle, le visiteur avance sans aucune entrave. Statuettes mésopotamiennes, tableaux de maîtres et même momies : huit départements du Louvre ont prêté des œuvres, dont 20 % provient des réserves. Environ 15 % sera renouvelé tous les ans.