LILLE - Mise en examen pour injures

Leur livre, Nique la France Devoir d'insolence, sorti en 2010, les rattrape. Deux Roubaisiens, le sociologue Saïd Bouamama, et le rappeur Saïd, du groupe hip-hop ZEP, ont été mis en examen début octobre à Paris...

— 

Leur livre, Nique la France - Devoir d'insolence, sorti en 2010, les rattrape. Deux Roubaisiens, le sociologue Saïd Bouamama, et le rappeur Saïd, du groupe hip-hop ZEP, ont été mis en examen début octobre à Paris pour « injures publiques envers un groupe de personnes en raison de l'appartenance à une ethnie, une race ou une religion ». Saïd Bouamama a expliqué au Daily Nord qu'il a voulu «  poser des questions embêtantes sur le fait que tu as 30 % moins de chances de trouver un job si tu t'appelles Mohamed ou Mamadou ».