Chacun des plans de préventions bientôt approuvés

— 

Dans la région, 30 sites industriels, regroupant 41 établissements, sont concernés par des plans de prévention des risques technologiques (PPRT). « Pour l'instant, nous avons approuvé 22 sites sur les 30 », note la direction de l'environnement (Dreal). Dernier en date, Produits chimiques de Loos, fin août. La région était d'ailleurs en avance sur le sujet : en 2008, la plate-forme chimique de Mazingarbe, avec les anciennes usines Grande Paroisse et Artésienne de vinyle, faisait partie de la première vague d'approbation. « Certains établissements ont fait de gros efforts comme Air liquide à Waziers, près de Douai », précise la Dreal. Cette usine de liquéfaction d'hydrogène a investi plus de 300 000 € pour diminuer les zones de risques. « Le rayon a été divisé par deux par l'amélioration de la sécurité sur son installation de réfrigération utilisant l'ammoniac le site », précise la Dreal. Il reste le point sensible de la zone portuaire de Dunkerque qui concentre à elle seule neuf établissements , parmi lesquels Arcelor ou Polimeri. « L'arrêt de l'activité de la raffinerie a, en plus, changé la donne », souligne la Dreal.G. D.