Bientôt des droits en plus pour les cyclistes à Lille

Olivier Aballain

— 

Les vélos étaient déjà autorisés à emprunter certaines rues à contresens. La ville de Lille s'apprête à leur permettre, sur certains axes, de passer au feu rouge en tournant à droite. Des règles introuvables dans le vieux code de la route, mais qui sont expliquées dans le « code de la rue » présenté mercredi par la municipalité. « L'esprit, c'est de mieux partager l'espace avec les usagers plus vulnérables », détaille Vinciane Faber, l'élue (EELV) en charge du dossier. « Mais les vélos aussi doivent respecter les règles ».

Un premier axe en janvier 2013
Le principe du « tourne-à-droite » est simple : le cycliste peut franchir le feu rouge à condition qu'il s'insère dans la circulation en serrant à droite, sans traverser l'intersection. Mais cela ne sera possible qu'aux carrefours arborant un panneau spécifique. Un premier axe traversant Lille devrait pouvoir être équipé d'ici début janvier. « C'est possible sans danger à de nombreux carrefours », indique l'asso Droit au Vélo . Le tourne-à-droite est donc promis au même succès que le contresens cyclable dans les zones 30. Cinq ans après le début de son déploiement à Lille, « aucun accident » impliquant un cycliste sur ces zones n'est encore à déplorer, selon la municipalité. Les quartiers du Vieux-Lille et de Lille-Sud seront à leur tour complètement équipés prochainement, selon Vinciane Faber.