20 Minutes : Actualités et infos en direct
IntoxicationUne enquête ouverte pour homicide involontaire après les cas de botulisme

Cas de botulisme à Bordeaux : Une enquête ouverte pour homicide involontaire, trois nouveaux cas

IntoxicationLes peines encourues, selon les chefs visés, oscillent entre deux et cinq ans de prison et 45.000 à 600.000 euros d’amende
L'établissement bordelais a proposé des conserves de sardines présentant un défaut de stérilisation.
L'établissement bordelais a proposé des conserves de sardines présentant un défaut de stérilisation.  - UGO AMEZ / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Les suites judiciaires de l’intoxication alimentaire collective dans l’établissement bordelais le « Tchin Tchin Wine Bar » commencent. Une enquête pour « homicide et blessures involontaires » a été ouverte vendredi par le parquet de Bordeaux après des cas de botulisme, dont un mortel, en lien avec la consommation de sardines en conserve dans un restaurant de la ville.

Cette enquête préliminaire, qui porte aussi sur des faits de « mise sur le marché de denrées préjudiciables à la santé » et « vente de denrées corrompues ou toxiques », a été confiée à la police judiciaire, l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique et la Direction départementale de la protection des populations. Les peines encourues, selon les chefs visés, oscillent entre deux et cinq ans de prison et 45.000 à 600.000 euros d’amende.

Une quinzaine de cas recensés

L’autopsie de la victime décédée, une femme de 32 ans morte à son domicile à Paris après s’être présentée dans des hôpitaux, aura lieu ce vendredi et les résultats seront connus en début de semaine prochaine, a précisé le parquet.

D’autres clients du restaurant incriminé restent hospitalisés, principalement à Bordeaux, pour un total de quinze cas recensés au total. Certains sont de nationalité américaine, canadienne, irlandaise, grecque et britannique, selon le dernier bilan des autorités sanitaires vendredi.

Parmi ces cas onze restent hospitalisés en France et à l'étranger (une personne en Espagne et deux en Angleterre), dont six toujours placés en réanimation au CHU de Bordeaux, a précisé l'Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine.

Toutes ces personnes ont en commun d’avoir mangé des sardines en conserve de fabrication artisanale dans un même restaurant, entre le 4 et le 10 septembre à Bordeaux qui accueillait le weekend dernier deux premiers matches du Mondial-2023 de rugby (Irlande-Roumanie et Galles-Fidji).

Selon Santé publique France , « un botulisme de type B a pu être confirmé par le Centre national de référence chez plusieurs de ces cas et la bactérie en cause a été retrouvée dans les aliments suspectés. »

Le botulisme est une affection neurologique rare et grave, mortelle dans 5 à 10 % des cas, provoquée par une toxine très puissante, produite par une bactérie qui se développe notamment dans les aliments mal conservés, faute de stérilisation suffisante.

Elle engendre des problèmes oculaires (vision double), un défaut de déglutition et, dans les formes avancées, une paralysie des muscles, notamment respiratoires, qui peut conduire au décès.

Sujets liés