20 Minutes : Actualités et infos en direct
ScandalePourquoi l’ex maîtresse du roi Juan Carlos lui réclame 150 millions

Espagne : L’ancienne maîtresse du roi Juan Carlos lui réclame 150 millions d’euros pour avoir été espionnée et harcelée

ScandaleAprès leur rupture, l’ancien monarque lui aurait demandé de lui rendre les bijoux et autres cadeaux qu’il lui avait offerts
Le Roi Juan Carlos, le 31 mai 2023.
Le Roi Juan Carlos, le 31 mai 2023. - PPE / Sipa / Sipa
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

L’ex-roi Juan Carlos sera-t-il prochainement jugé pour avoir espionné et harcelé son ancienne maîtresse ? Corinna zu Sayn-Wittgenstein-Sayn, qui a été son amante entre 2004 et 2009, lui réclame près 126 millions de livres sterling (146 millions d’euros) pour des dommages psychologiques. La Haute Cour de Londres juge cette semaine des questions légales préliminaires. Ces audiences, avant un éventuel procès, ont débuté hier et doivent se tenir jusqu’à vendredi.

Les avocats de Juan Carlos tentent depuis deux ans d’empêcher que l’affaire soit jugée sur le fond. En décembre dernier, la justice britannique avait accordé l’immunité à l’ex-roi pour la période allant jusqu’à son abdication en 2014. Mais la plupart des faits reprochés se sont déroulés après cette année-là. Juan Carlos, âgé de 85 ans, n’est donc pas à l’abri d’un procès.

Espionnée après leur rupture ?

Corinna zu Sayn-Wittgenstein-Sayn affirme qu’après leur rupture, à partir de 2012, elle a été espionnée et harcelée pendant huit ans sur ordre de l’ancien monarque. Cette femme d’affaires allemande de 58 ans mais aussi ses enfants auraient subi des menaces. Juan Carlos aurait exigé qu’elle lui rende des cadeaux, tels que des oeuvres d’art, des bijoux ainsi que de l’argent pour un montant de 65 millions d’euros.

L’ex-souverain nie « catégoriquement » les accusations, a déclaré hier devant la Haute Cour son nouvel avocat, Adam Wolanski. Il a de plus plaidé la question de la compétence, estimant que la justice britannique n’est pas compétente pour juger des actes qui auraient eu lieu notamment à Monaco ou en Suisse.

Le roi des scandales

Corinna zu Sayn-Wittgenstein-Sayn a porté plainte pour harcèlement en octobre 2020 à Londres où elle résidait. Sa relation avec Juan Carlos est devenue publique en 2012 lorsque le monarque s’est cassé une hanche pendant des vacances au Botswana. La révélation, survenue sur fond de chômage record en Espagne, avait provoqué la colère dans son pays.

Ayant accédé aux fonctions de chef de l’Etat en 1975, après la mort du dictateur Franco qui l’avait désigné pour être son successeur, Juan Carlos a été salué pendant des décennies pour avoir permis le retour de la démocratie en Espagne. Sa popularité s’est effondrée après des scandales personnels et des révélations sur son train de vie fastueux en Espagne à partir de 2012. Juan Carlos a abdiqué en 2014 au profit de son fils Felipe VI, qui a pris ses distances avec lui.

Sujets liés