20 Minutes : Actualités et infos en direct
COUP DE FILETVingt personnes condamnées pour escroqueries, trafic de drogue et d’armes

Béziers : Vingt membres d’un vaste réseau condamnés pour escroqueries, trafic de drogue et d’armes

COUP DE FILETLe réseau vendait des cigarettes, de la drogue, des armes et revendait des voitures dont le kilométrage avait été trafiqué au préjudice de 150 victimes identifiées
Le 4 avril 2022, une vaste opération d'interpellations était mise en œuvre par la Gendarmerie Nationale mobilisant 280 militaires (illustration).
Le 4 avril 2022, une vaste opération d'interpellations était mise en œuvre par la Gendarmerie Nationale mobilisant 280 militaires (illustration). -  20 Minutes / 20 Minutes
Jérôme Diesnis

Jérôme Diesnis

L'essentiel

  • Vingt membres d’un réseau, avec à sa tête une famille arménienne, ont été condamnés à des peines de prison par le tribunal correctionnel de Béziers.
  • Il s’était spécialisé dans le trafic de drogue, d’armes, de cigarettes et l’escroquerie à la revente de voiture avec des compteurs maquillés afin de diminuer le nombre de kilomètres parcourus par les véhicules.
  • Treize personnes ont été incarcérées. Les peines vont jusqu’à huit ans de prison pour l’homme considéré comme le cerveau du réseau. Sa maison d’une valeur de 500.000 euros a été saisie.

Vingt membres d’un réseau ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Béziers. Les peines s’échelonnent d’un an de prison avec sursis à huit ans de prison et 50.000 euros d’amende pour l’homme considéré comme le cerveau de cette organisation dirigée par une famille arménienne installée à Béziers. Une maison d’une valeur de 500.000 euros lui appartenant a été saisie. Son frère, son père et sa mère ont également été condamnés à des peines de prison ferme.

Tout était parti d’une enquête préliminaire en juillet 2020 portant sur un trafic de cocaïne localisé à Montblanc, dans l’Hérault. Le parquet de Béziers avait alors requis l’ouverture d’une information judiciaire des chefs de trafic de stupéfiants (cocaïne et cannabis) et trafic d’armes. Au fur et à mesure des investigations, les charges s’étaient additionnées.

Treize des 20 prévenus incarcérés

L’enquête avait mis à jour des trafics de stupéfiants et de cigarettes alimentant le monde de la nuit, ainsi que plusieurs réseaux locaux à Pézenas et Béziers. L’obtention et la revente d’armes de catégorie B ou catégorie A à des individus manifestant le souhait d’en acquérir. Des escroqueries par la revente de véhicules aux compteurs kilométriques trafiqués par de trois garages situés à Vendres et Béziers. Près de 150 victimes avaient été identifiées, 35 ont déposé plainte. Le tribunal a condamné trois prévenus à leur verser au total plus de 385.000 euros de dommages-intérêts.

« Au total, 13 des 20 prévenus sont incarcérés à l’issue de ce procès, le tribunal ayant maintenu en détention les sept prévenus qui étaient encore en détention provisoire et ayant ordonné le retour en détention de six autres », précise le parquet. Un quatorzième prévenu a fait l’objet d’un mandat d’arrêt, n’ayant pas pu être interpellé jusqu’à présent.

Sujets liés