20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENQUETEDepardieu une nouvelle fois accusé par une femme… Le point sur l'affaire

Mise en examen pour « viols », nombreuses accusations... Le point sur l'affaire Depardieu

ENQUETEMis en examen pour viols et agressions sexuelles après la plainte de Charlotte Arnould, Gérard Depardieu a toujours nié les faits qui lui sont reprochés
Une manifestation est organisée contre Gérard Depardieu, accusé par de nombreuses femmes de violences sexuelles et sexistes.
Une manifestation est organisée contre Gérard Depardieu, accusé par de nombreuses femmes de violences sexuelles et sexistes. - FRED SCHEIBER/SIPA / SIPA
Caroline Politi

C.Po.

L'essentiel

  • Gérard Depardieu est mis en en examen pour « viols » et « agressions sexuelles » après la plainte de la comédienne Charlotte Arnould.
  • Si l'acteur a toujours nié les faits reprochés, de nombreuses femmes ont témoigné dans les médias pour des violences sexuelles et sexistes.
  • Aucune d'elles n'a cependant porté plainte.

L’acteur Gérard Depardieu, déjà mis en examen pour viols et agressions sexuelles, est visé par un nouveau témoignage. Un de plus. Trois mois après une vaste enquête de Mediapart, dans laquelle treize femmes accusent l’acteur de violences sexistes et sexuelles, une assistante mise en scène affirme, à son tour, avoir été victime de cette figure du cinéma. Selon France Inter, qui révèle ce témoignage ce lundi, les faits remontent à 2015, sur le tournage d’un téléfilm.

Des témoignages similaires…

La jeune femme a alors 27 ans. « Au début, ce sont des remarques lourdes et vulgaires sur le physique. Il me disait "je te péterais bien la rondelle", ou encore "ah toi, t’es gaulée comme une Ukrainienne" », confie-t-elle à la radio. Des mots rapidement accompagnés de gestes, notamment de mains « baladeuses » au niveau des fesses ou de l’entrejambe. Mais pas seulement. Elle affirme qu’un jour où elle se trouvait seule avec Gérard Depardieu pour l’empêcher d’entrer dans le champ de la caméra pendant une prise, ce dernier a baissé son pantalon et lui a montré son sexe. Selon son récit, elle quitte alors précipitamment la pièce, mais l’acteur la rattrape dans le couloir et la plaque contre un mur. « Son ventre bloquait tout donc il n’a rien pu faire, mais dès que j’ai pu avoir un peu de répit, j’ai couru ».

Son témoignage fait largement écho à ceux recueillis dans l’enquête de Mediapart. Comme elles, plusieurs de ces femmes affirment avoir subi une main au niveau de leurs fesses, leurs entrejambes ou leurs poitrines, avoir enduré des propos obscènes. L’un d’elles, alors figurante dans un film, affirme également que Gérard Depardieu a essayé de la pénétrer digitalement alors même qu’elle était sur un plateau. Contactés par le site d’information en ligne, les avocats de Gérard Depardieu, 74 ans, ont démenti « formellement l’ensemble des accusations susceptibles de relever de la loi pénale ».

… Mais peu de plaintes

Reste qu’aucune de ces femmes n’a porté plainte contre l’acteur. « A l’époque, je n’y ai même pas pensé, c’était impossible. Et aujourd’hui encore, c’est impensable », a indiqué l’assistante mise en scène sur France Inter. A chaque fois, le statut de Gérard Depardieu, « intouchable », est évoqué. Selon le parquet de Paris, seule Charlotte Arnould a porté son affaire en justice, affirmant avoir été violée deux fois par Gérard Depardieu, au domicile parisien de l’acteur. Son père étant un ami de Gérard Depardieu, la jeune comédienne connaît ce grand nom du cinéma depuis l’enfance. « Il m’a tenu dans ses bras quand j’étais bébé. Il y avait une confiance et une estime », a raconté en mai la comédienne au micro de BFM.

Selon son récit, l’acteur l’avait invité chez lui en 2018 pour lui donner des conseils sur sa carrière avant de lui imposer une pénétration digitale. Quelques jours plus tard, il l’aurait à nouveau agressé alors qu’elle était venue demander des explications. Une plainte d’abord classée sans suite, faute d’éléments. Mais la jeune femme ne baisse pas les bras et porte plainte une nouvelle fois avec constitution de partie civile, une procédure qui entraîne automatiquement la nomination d’un juge d’instruction.

Depuis 2020, l’acteur est donc mis en examen pour « viols » et « agressions sexuelles », un acte judiciaire confirmé par la Cour d’appel de Paris en mars 2022. Lors de ses auditions, Gérard Depardieu s’est défendu d’être « un prédateur », affirmant être « opposé à toute forme de violence, qu’elle soit verbale, physique ou psychologique ». Selon le parquet de Paris, une commission rogatoire et des auditions sont en cours.

Sujets liés