20 Minutes : Actualités et infos en direct
ASSISESOuverture à Nîmes du procès pour l’assassinat d’un homme brûlé vif

Nîmes : Ouverture aux assises du procès pour l’assassinat d’un homme brûlé vif après avoir reçu trois balles

ASSISESAlors que les faits s’étaient déroulés pendant le premier confinement, trois hommes sont dans le box des accusés, sur fond de trafic de drogue
La Cour d'assises de Nîmes
La Cour d'assises de Nîmes - Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse / Agence Maxele Presse
Jérôme Diesnis

Jérôme Diesnis

Trois hommes sont jugés devant la cour d’assises du Gard à compter de ce lundi. Le 20 avril 2020, alors que la France était confinée, le cadavre d’un homme avait été découvert dans des vignes à Pouzilhac, une commune rurale du Gard située à une dizaine de kilomètres de Bagnols-sur-Cèze.

L’autopsie avait permis de découvrir que la victime avait été atteinte de trois balles à bout portant avant d’être brûlé. Son corps avait été aspergé d’essence et incendié alors qu’il était encore en vie. La victime avait été identifiée rapidement grâce à l’appel de sa sœur, inquiète de ne pas avoir de nouvelles.

Analyse des téléphones et des données des caméras de vidéosurveillance

Grâce à l’analyse des téléphones et des données issues des caméras de vidéosurveillance, l’enquête était remontée jusqu’à trois hommes, interpellés à Bagnols-sur-Cèze et à Nîmes. Le premier est poursuivi pour assassinat, le second pour complicité d’assassinat. Le troisième est accusé d’avoir incendié, deux jours plus tard, la voiture qui avait permis le transport de la victime. Il est poursuivi pour destruction de bien par incendie. Il s’agirait d’un assassinat sur fond de trafic de drogue.


Sujets liés