Loire-Atlantique : Un détenu jugé pour évasion après s’être endormi en sortie

Dodo Alors qu’il profitait d’un régime de semi-liberté pour travailler, le détenu n’est pas rentré à temps en prison

C. A.
Un détenu de 38 ans s'était endormi lors d'une sortie de prison pour aller travailler.
Un détenu de 38 ans s'était endormi lors d'une sortie de prison pour aller travailler. — J. S. Evrard/AFP

La justice parle « d’évasion d’un condamné en placement extérieur ». Lui évoque un coup de fatigue et parle d’un gros dodo. Lundi 27 février, un détenu de la prison de Nantes (Loire-Atlantique) était jugé par le tribunal correctionnel en raison de son non-retour en détention le vendredi 24 février.

Profitant d’un régime de semi-liberté pour aller travailler dans une exploitation agricole, l’homme n’avait pas regagné sa cellule le soir, rapporte Ouest-France, qui a assisté à l’audience. Pour se justifier, l’homme a expliqué qu’il devait chaque jour courir pour prendre le tram, puis le train pour aller jusqu’à la ferme. Ce jour-là, il était trop fatigué pour le faire et s’est « endormi à la ferme », précise le quotidien.

Le tribunal l’a condamné à dix jours-amendes de 60 euros. Il devra être présenté à son juge d’application des peines pour examiner le maintien ou non de son régime de semi-liberté.