20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENQUÊTEUn commerce abritait une plantation « industrielle » de cannabis

Nord : Un commerce abritait une plantation « industrielle » de cannabis

ENQUÊTECinq personnes suspectées d’exploiter une ferme de cannabiculture, installée dans un local commercial, ont été mises en examen. Trois d’entre elles ont été écrouées
Un plant de cannabis (illustration).
Un plant de cannabis (illustration). - M.Libert / 20 Minutes / 20 Minutes
Mikaël Libert

Mikaël Libert

L'essentiel

  • La police judiciaire de Lille a démantelé un réseau qui cultivait et trafiquait du cannabis en grande quantité.
  • C’est un local commercial de Maubeuge qui servait de « ferme de cannabiculture ».
  • Cinq personnes ont été mises en examen, dont trois qui ont été écrouées.

La main verte. L’antenne anti-stups de la police judiciaire de Lille (Ofast) a mis le grappin sur cinq individus suspectés de s’être lancés dans la culture de cannabis à l’échelle industrielle, a-t-on appris auprès du parquet de Lille.

L’enquête a été lancée en mai dernier et ne portait que sur les agissements suspects d’un homme habitant à Villeneuve d’Ascq, près de Lille. Déjà, les policiers soupçonnaient leur cible d’être « impliquée dans un trafic de stupéfiants », mais aussi d’organiser une culture indoor de cannabis en grande quantité.

Un réseau entre Lille et Maubeuge

Pendant des mois, les enquêteurs de la PJ de Lille ont collé au train de leur suspect et découvert au fur et à mesure l’ampleur du trafic. Les investigations ont notamment permis de localiser, à Maubeuge, un local commercial transformé en véritable « ferme de cannabiculture ». Plusieurs complices de la cible principale ont aussi été identifiés dans l’agglomération lilloise et du côté de Maubeuge.


Le 6 décembre, les policiers disposaient d’assez d’éléments pour déclencher l’interpellation de 6 suspects et la perquisition de plusieurs endroits, dont le local commercial. C’est à l’intérieur de ce dernier que 2.000 pieds de cannabis « à plein niveau de maturation » ont été saisis. Les enquêteurs ont aussi trouvé 2 kg de drogue, sous forme de résine et d’herbe, plus de 6.000 euros en liquide et une arme de poing. Sans compter sur les 12.000 euros saisis directement sur les comptes bancaires de deux des suspects.

Vendredi dernier, à l’issue de leurs gardes à vue, cinq personnes ont été mises en examen, notamment pour production et fabrication de produits stupéfiants et association de malfaiteurs. Trois ont été écroués, et les autres placés sous contrôle judiciaire.

Sujets liés