20 Minutes : Actualités et infos en direct
INVESTIGATIONSEn Rhône-Alpes, les Verts visés par une enquête pour détournement de fonds

Auvergne-Rhône-Alpes : Les écologistes visés par une enquête pour détournement de fonds publics

INVESTIGATIONSSaisi par Laurent Wauquiez, le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, au sujet des dépenses engagées par le groupe EELV dans la mise en œuvre de son droit à la formation, le parquet de Lyon a annoncé avoir ouvert une enquête préliminaire
Fabienne Grébert, présidente du groupe EELV à la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Fabienne Grébert, présidente du groupe EELV à la région Auvergne-Rhône-Alpes.  - Bony/SIPA / SIPA
Caroline Girardon

C.G. avec AFP

L'essentiel

  • Le parquet de Lyon a annoncé ce mardi avoir ouvert une enquête préliminaire sur de potentiels détournements de fonds publics par les élus écologistes.
  • Il avait été saisi en octobre par l’exécutif régional dirigé par Laurent Wauquiez (LR) qui s’interrogeait sur les sommes engagées par les Verts dans la mise en œuvre de leur droit à la formation mais aussi sur la « réalité » de ces formations.
  • Le signalement auprès du parquet est intervenu en pleine polémique sur les « fastueux dîners » de la région Auvergne-Rhône-Alpes et juste après que le groupe écologiste avait annoncé saisir le parquet financier à ce sujet.

Une enquête préliminaire a été ouverte sur de potentiels détournements de fonds publics par des élus écologistes d’Auvergne-Rhône-Alpes après un signalement de l’exécutif régional dirigé par le LR Laurent Wauquiez, a annoncé mardi le parquet de Lyon.

En octobre, la région avait saisi le parquet après un rapport de la direction générale des services sur les dépenses du groupe écologiste présidé par Fabienne Grébert. La collectivité pointait du doigt le recours à un centre de formation dont le conseiller régional écologiste Olivier Longeon est salarié, pour des prestations estimées « à hauteur de plus de 145.000 euros ». Elle s’interrogeait en outre sur la « réalité » d’une formation suivie par Fabienne Grébert qui, selon ses informations, participait à une cérémonie en Haute-Savoie à la date mentionnée.

Des révélations qui interviennent après l’affaire des fastueux dîners de la région

Le groupe EELV a indiqué à l’AFP que Fabienne Grébert et Olivier Longeon n’avaient pas été informés de l’ouverture de cette enquête, mais se tenaient à disposition de la justice. Il a néanmoins souligné que « les formations sont depuis toujours validées par les services du conseil régional, conformément aux procédures en vigueur », précisant que le centre concerné était agréé par le ministère de l’Intérieur.

A l’époque, les écologistes avaient dénoncé un « contre-feu étonnant ». Alors qu’ils venaient de saisir le parquet financier à la suite d’une enquête de Mediapart sur les « fastueux dîners » organisés par Laurent Wauquiez aux frais des contribuables, la région avait alors répliqué en sollicitant le parquet de Lyon sur les dépenses engagées par les Verts.

Pour rappel, Mediapart s’était intéressé au « dîner des sommets », organisé fin juin à l’invitation de Laurent Wauquiez dans un château du Baujolais pour 90 personnalités. Une soirée qui avait coûté un peu plus de 100.000 euros - soit au final plus de 1.100 euros par convive, repas et location comprise. Ce qu’a confirmé la région, précisant qu’il s’agissait de mettre en relation les invités, issus des milieux entrepreneuriaux, associatifs ou sportifs, afin de créer des synergies.

Sujets liés