Attentat déjoué du Thalys : Ayoub El Khazzani condamné en appel à la réclusion à perpétuité

Procès La peine du Marocain, âgé de 33 ans, a également été assortie d’une interdiction définitive du territoire à l’issue de son emprisonnement

20 Minutes avec AFP
— 
Ayoub El Khazzani après le verdict au palais de justice de Paris lors du procès de l'attentat terroriste déjoué dans un train Thalys Amsterdam-Paris en août 2015.
Ayoub El Khazzani après le verdict au palais de justice de Paris lors du procès de l'attentat terroriste déjoué dans un train Thalys Amsterdam-Paris en août 2015. — Benoit PEYRUCQ

L’accusé a accueilli le verdict sans réagir. Le Marocain Ayoub El Khazzani, le tireur mandaté par l’organisation Etat islamique (EI) pour commettre un attentat contre un train Thalys en août 2015, a été condamné jeudi en appel à la réclusion criminelle à perpétuité pour « tentatives d’assassinats terroristes ». La cour d’assises spéciale présidée par David Hill a suivi à la lettre les réquisitions du ministère public en assortissant la peine d’une période sûreté de vingt-deux ans.

Lors de l’audience en appel, Ayoub El Khazzani a livré « peu d’éléments utiles à l’enquête », a estimé David Hill en annonçant le verdict. « Il existe un doute sur le travail de remise en question » de l’accusé, a-t-il poursuivi. La peine du Marocain, âgé de 33 ans, a également été assortie d’une interdiction définitive du territoire à l’issue de son emprisonnement.



Lors de son procès en première instance, en décembre 2020, Ayoub El Khazzani avait déjà été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Il est à l’isolement depuis le début de son incarcération en août 2015. Invité dans la matinée à s’exprimer avant le verdict, Ayoub El Khazzani avait fait part de ses « regrets » et de sa « honte » pour l’acte qu’il comptait accomplir.