Le youtubeur Norman Thavaud en garde à vue pour viol et corruption de mineurs

ENQUETE Six femmes ont porté plainte contre le Youtubeur

Caroline Politi
— 
 Le Youtubeur et humoriste Norman Thavaud, en 2019, est mis en cause dans une enquête pour viol et corruption de mineurs.
Le Youtubeur et humoriste Norman Thavaud, en 2019, est mis en cause dans une enquête pour viol et corruption de mineurs. — Joel Saget
  • Norman Thavaud a été placé en garde à vue ce lundi dans le cadre d’une enquête pour viol et corruption de mineurs.
  • Six femmes ont porté plainte contre lui, dont cinq pour viol. Deux d’entre elles étaient mineures au moment des faits.
  • L’enquête préliminaire a été confiée à la brigade de protection des mineurs.

Est-ce un ultime rebond du mouvement #BalanceTonYoutubeur lancé par Squeezie en 2018 ? Ce lundi, Norman Thavaud, qui s’est fait connaître en publiant des vidéos potaches sur son quotidien avant de se lancer dans le one-man show, a été placé en garde à vue des chefs de viol et corruption de mineurs, a appris 20 Minutes auprès du parquet de Paris, confirmant une information de Libération. L’enquête préliminaire, ouverte en janvier 2022, a été confiée à la brigade de protection des mineurs (BPM). Selon nos informations, à ce stade, six femmes ont porté plainte contre lui, dont cinq pour viol. Deux d’entre elles étaient mineures au moment des faits. Certains remonteraient à 2017, précise une source proche du dossier.

Le Youtubeur, âgé de 35 ans, est notamment mis en cause par une Québécoise, Maggie Desmarais. A l’été 2020, la jeune femme a porté plainte contre Norman Thavaud, l’accusant de l’avoir manipulée lorsqu’elle avait 16 ans, afin d’obtenir des photos et des vidéos à caractère sexuel. « Je ne m’attends pas à grand-chose de la justice, ce ne serait pas la première fois qu’un agresseur serait acquitté. Je sais qu’il y a des failles dans le système judiciaire. Mais j’ai quand même porté plainte, par principe. Et puis je veux que Norman assume enfin ce qu’il a fait », confiait-elle en avril 2021 au média Urbania, témoignant à visage découvert. La jeune femme serait actuellement en France, et une confrontation pourrait avoir lieu mardi.



D’autres youtubeurs mis en cause dans des affaires similaires

Norman Thavaud, l’un des plus anciens de la « génération Youtube », mais également l’un des plus puissants avec quelque 12 millions d’abonnés, n’est pas le premier youtubeur à être mis en cause dans ce type d’affaire. Fin novembre, le parquet de Paris a notamment ouvert une enquête pour viol à l’encontre de Léo Grasset, qui s’est fait connaître pour ses vidéos de vulgarisation scientifique. Huit femmes ont affirmé avoir subi des violences sexuelles ou morales de la part du trentenaire, révélait au mois de juin une enquête de Mediapart.

En août 2018, Squeezie, dont la chaîne Youtube est la plus puissante de l’Hexagone, a ouvert la voie à cette libération de la parole. Dans une série de tweets devenus viraux, il dénonçait le comportement inapproprié de certains vidéastes qui « profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels ». Dès lors, de nombreuses femmes ont raconté sur le réseau social les comportements déplacés dont elles ont été victimes, mais également le harcèlement ou les violences tant physiques que psychologiques. Le nom de Norman Thavaud avait notamment émergé. Mais quelques jours plus tard, dans une vidéo publiée sur sa chaîne, Squeezie l’avait personnellement dédouané. Regrettant « l’immense diffamation que certains youtubeurs ont subi », il avait notamment cité son exemple. « Je ne le visais pas du tout et [il] s’est quasiment tout pris gratuitement dans la gueule », insistait-il.