Issy-les-Moulineaux : Accusé d’agression sexuelle, le maire André Santini porte plainte contre d’ex-collaborateurs

Contre-attaque Le maire avait été mis en cause pour « agression sexuelle », « harcèlement sexuel et moral » et plus récemment pour « prise illégale d’intérêt »

20 Minutes avec agences
Le maire n’a toujours pas été entendu dans le cadre de l’enquête pour les deux premières plaintes. Illustration
Le maire n’a toujours pas été entendu dans le cadre de l’enquête pour les deux premières plaintes. Illustration — Lionel GUERICOLAS /MPP/SIPA

André Santini, le maire d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) a déposé plainte, mercredi 23 novembre, pour « dénonciation calomnieuse » et « tentative d’extorsion » ; rapporte France info.

Il s’agit pour lui d’une contre-attaque car en juillet dernier, deux plaintes ont été déposées par d’anciens collaborateurs du maire pour « agression sexuelle » et « harcèlement sexuel et moral ». Les deux hommes évoquaient des attouchements, un système d’emprise et de soumission. L’élu dément les faits reprochés.

Une troisième plainte

Une enquête a été ouverte mais André Santini n’a toujours pas été entendu pour ces faits qui se seraient produits entre 2020 et 2022. Le 21 novembre, une nouvelle plainte a été déposée, cette fois-ci pour « prise illégale d’intérêt » et « entrave à un dispositif de signalement ».

Cette dernière concerne une « protection fonctionnelle », un soutien juridique auquel peut prétendre un fonctionnaire. Le maire l’a fait voter pour lui en conseil municipal mais ne l’aurait pas proposé pour ses accusateurs. Ces derniers souhaitent contester au pénal la protection dont il bénéficie.