Seine-et-Marne : Condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir violé une chèvre

ZOOPHILIE La sexualité du prévenu est « clairement déviante », a estimé le procureur

20 Minutes avec agences
Le prévenu devra également se soumettre à des soins. Illustration.
Le prévenu devra également se soumettre à des soins. Illustration. — Pixel2013 / Pixabay

L’homme jugé pour avoir violé une chèvre à Chaintreaux (Seine-et-Marne), a été condamné pour actes de cruauté envers un animal domestique, ce lundi, par le tribunal correctionnel. Son complice qui l’avait aidé à dérober le bovidé a également été condamné, rapporte Le Parisien.

Les faits s’étaient produits en mai dernier. Les prévenus s’étaient introduits dans l’exploitation en endommageant l’enclos avant de repartir avec la chèvre. Captés par la vidéosurveillance placée par la propriétaire des lieux, ils avaient été retrouvés quelques jours plus tard et interpellés.

Il reconnaît d’autres viols

Entendu par les gendarmes durant sa garde à vue, le principal suspect a reconnu d’autres viols similaires et a déclaré adorer ça. « Ce genre de comportement est une façon d’avilir l’humanité », a estimé le procureur, qui a décrit la sexualité du prévenu comme « clairement déviante ».

L’homme a écopé de six mois de prison assortis d’un sursis probatoire de deux ans, d’une obligation de soins et il ne pourra plus détenir d’animaux ni exercer d’activité à leur contact. Il devra également dédommager les six associations de protection animale qui se sont portées partie civile.