Orléans : Condamné aux assises à quinze ans de prison pour le meurtre de son beau-père

ASSISES L’accusé a expliqué avoir voulu faire cesser les violences commises par la victime

20 Minutes avec agence
L'accusé a toujours nié avoir eu l'intention de tuer la victime. Photo d'illustration.
L'accusé a toujours nié avoir eu l'intention de tuer la victime. Photo d'illustration. — E. Frisullo/20Minutes

La cour d’assises du Loiret a condamné ce lundi un homme de 56 ans à 15 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son beau-père d’un coup de fusil en juin 2019 à Nargis (Loiret). L’auteur du coup de feu mortel a été reconnu coupable d’homicide volontaire. Il n’a cessé d’affirmer qu’il avait voulu « faire mal » à la victime mais pas la tuer, indique La République du Centre.

Le quinquagénaire s’est défendu en disant avoir agi pour que son beau-père cesse les violences à l’encontre de sa mère, atteinte de la maladie d’Alzheimer et décédée depuis. La sœur de la victime a pourtant nié tout mauvais comportement de son frère. L’avocat général a quant à lui estimé que l’intention d’homicide était claire.

L’homme de 65 ans a en effet été abattu d’un coup de fusil de chasse tiré à bout portant en pleine poitrine, a-t-il rappelé. Les résultats de l’autopsie ont aussi montré que le beau-père n’avait aucune chance de survivre au tir. L’accusé a été condamné à quinze ans de réclusion criminelle par la cour d’assises.