Nantes : Trois faux policiers écroués après une longue série de vols par ruse dans le département

ENQUêTE Trois hommes sont soupçonnés d’avoir commis une quinzaine de faits en Loire-Atlantique, entre juillet et octobre

Julie Urbach
— 
 Les faux policiers étaient parfois équipés de brassards (photo d'illustration)
Les faux policiers étaient parfois équipés de brassards (photo d'illustration) — SEVGI/SIPA
  • Trois hommes « très défavorablement connus des services » ont été interpellés mercredi dans la région nantaise.
  • Ils sont soupçonnés d’avoir commis quinze cambriolages chez des personnes très âgées, déguisés en faux policiers.

Ils ont été placés en détention provisoire. Trois hommes ont été déférés ce vendredi après-midi devant le parquet de Nantes après une longue série de vols par ruse récemment signalés dans le département de Loire-Atlantique. Agés de 55, 34 et 31 ans, ces individus, dont un père et son fils déjà « très défavorablement connus des services », ont été interpellés mercredi dans des camps de gens du voyage de la région nantaise. Ils sont soupçonnés d’être à l’origine de quinze faits, commis entre juillet et octobre « chez des personnes âgées voire très âgées », rapporte ce vendredi le procureur de la République de Nantes Renaud Gaudeul. Pour majorité, les victimes ont en effet plus de 90 ans.

A Nantes, La Turballe, La Baule ou Vertou, à chaque fois, le même scénario. Parfois équipés de casquette ou de brassard « police », les faux fonctionnaires présentaient également une fausse carte à leur victime, avant de s’introduire à leur domicile. « Ils signalaient qu’il y avait eu un cambriolage dans le quartier et demandaient aux personnes de les mener jusqu’à leurs valeurs », relate le colonel Pascal Péresse, patron de la section de recherches de la gendarmerie de Nantes. Numéraire, bijoux, et même une arme de type fusil ont été dérobés, pour un préjudice total évalué à 100.000 euros. C’est un brassard, oublié sur les lieux, qui a permis de remonter jusqu’au premier suspect, suivi d’un « très gros travail d’enquête ».

Ils encourent vingt ans de prison

Les trois hommes, qui contestent les faits de vol aggravé, pourraient être jugés sous le régime de la comparution à délai différé, en janvier prochain. Un véhicule de sport, plusieurs milliers d’euros en espèces et quelques bijoux ont été saisis. Les trois suspects sont en état de récidive, deux d’entre eux ayant déjà été condamnés une vingtaine de fois. Ils encourent une peine de vingt ans de prison.