Mulhouse : Trois surveillants de la prison mis en examen pour trafic de drogue

Trafic Trois surveillants du nouveau centre pénitentiaire de Lutterbach, à côté de Mulhouse (Haut-Rhin), ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants et introduction de téléphones portables et de tabac

G.V. avec AFP
Illustration. Dans un centre pénitentiaire en Alsace
Illustration. Dans un centre pénitentiaire en Alsace — 20 MINUTES

Du tabac, des stupéfiants, des téléphones portables… Selon le parquet de Mulhouse, le trafic était très organisé et durait depuis plusieurs mois dans le nouveau centre pénitentiaire de Lutterbach (Haut-Rhin). Trois surveillants de la prison ont finalement été mis en examen pour ces trafics dans la prison. Deux des suspects, interpellés lundi dernier par les gendarmes, ont été placés en détention provisoire et le troisième sous contrôle judiciaire. Un quatrième a été placé sous le statut de témoin assisté, a ajouté le parquet. Agés de 24, 26, 29 et 30 ans, les surveillants allaient récupérer la drogue et les téléphones portables à l’extérieur et en faisaient commerce dans la prison. Les mis en cause encourent jusqu’à 10 ans d’emprisonnement.

En février, trois jeunes surveillants pénitentiaires de Mulhouse-Lutterbach avaient déjà été mis en examen pour acquisition, détention, offre ou cession et transport de stupéfiants. Ils auraient alors reconnu en consommer et en vendre à certains détenus dans le cadre de « dépannages », mais avaient nié se livrer à un trafic organisé.

Une prison moderne et neuve mais déjà surchargée

La prison, moderne, ouverte à l’automne 2021 à la fermeture des vétustes prisons de Mulhouse et de Colmar qui étaient en plein centre-ville, était annoncée comme étant d’une capacité de 520 détenus à son ouverture. Elle en compterait actuellement déjà 705. Actuellement, environ 320 personnels pénitentiaires de surveillance, d’insertion et de probation travaillent au centre pénitentiaire de Lutterbach.