Seine-Saint-Denis : Un pavillon aménagé en maison close, deux suspects écroués

PROSTITUTION Un homme et une femme ont été mis en examen pour proxénétisme aggravé. Les faits s’étalent sur quatre années

F.B.
L'enquête pour ces faits de prostitution a été confiée à la police judiciaire (illustration).
L'enquête pour ces faits de prostitution a été confiée à la police judiciaire (illustration). — E. Frisullo

Les allées et venues se multipliaient depuis quatre ans autour d’un pavillon discret de Drancy (Seine-Saint-Denis). Mais le calme est désormais revenu. Un homme et une femme ont en effet été arrêtés en début de semaine par la police judiciaire francilienne pour des faits de proxénétisme aggravé, fraude fiscale et blanchiment d’argent. Tous deux sont soupçonnés d’avoir organisé une activité de maison close depuis 2018, rapporte Le Parisien.

L’homme est suspecté d’être le propriétaire des lieux, tandis que sa partenaire est suspectée d’avoir recruté des prostituées. Une douzaine de femmes originaires d’Amérique du sud travailleraient sur les lieux, selon les enquêteurs.

Présentés au parquet de Bobigny, les deux suspects, qui seraient également impliqués dans une affaire de prostitution à Aulnay-sous-bois et au Blanc-Mesnil, ont été mis en examen et écroués.