Val-d'Oise : Il usurpait l'identité de médecins et vendait des faux arrêts de travail sur Snapchat

ARNAQUE Il aurait empoché plus de 37.000 euros grâce à cette combine

20 Minutes avec agence
Un homme de 22 ans originaire du Val-d'Oise a été condamné pour avoir vendu des faux certificats médicaux sur Snapchat. Illustration.
Un homme de 22 ans originaire du Val-d'Oise a été condamné pour avoir vendu des faux certificats médicaux sur Snapchat. Illustration. — Omar Marques - SOPA Images - Sipa

Un homme de 22 ans originaire de Montmagny (Val-d’Oise) a été condamné pour altération frauduleuse de la vérité dans un écrit et usage de faux en écriture ; rapporte BFM Île-de-France mercredi. Il a écopé d’une peine de 150 jours-amende à dix euros pour avoir vendu de faux arrêts de travail sur Snapchat. Il usurpait l’identité de médecins et revendait les documents normalement émis par le Centre d’enregistrement et de révision des formulaires administratif (Cerfa).

Les policiers ont effectué une perquisition chez ses parents, où le prévenu vivait, le 19 octobre dernier. Ils ont mis la main sur plus de 2.000 euros en liquide et des documents Cerfa proposant des arrêts maladie pour diverses raisons. Ils ont retrouvé des documents au nom d’un médecin parisien, mais aussi un tampon encreur d’un praticien d’Argenteuil. Ce dernier a porté plainte.

Le jeune homme s’est rendu au commissariat le lendemain de la perquisition. Selon les enquêteurs, il aurait empoché 37.530 euros grâce à la revente de ces faux documents. Interrogés, les bénéficiaires ont reconnu les faits. Ils ne sont pas poursuivis par la justice pour le moment ; indique La Gazette du Val-d’Oise.