Saintes : Après l’accident mortel de manège, les forains mis en examen pour homicide involontaire

ACCIDENT Un adolescent de 16 ans a été projeté d’un manège début octobre

20 Minutes avec AFP
Un manège (Illustration)
Un manège (Illustration) — TimHill

L’enquête se poursuit après le décès d’un adolescent projeté d’un manège le 9 octobre à Saintes, en Charente-Maritime. Les exploitants d’un manège ont été mis en examen pour homicide involontaire, a annoncé mardi le parquet.

Une information judiciaire a été ouverte pour « homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement délibéré à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement », a détaillé le procureur de la République de Saintes, Benjamin Alla, dans un communiqué.

« Manquement délibéré à une obligation de sécurité »

Le couple de forains, âgés de 45 et 50 ans et installés dans le sud du département, avait été placé en garde à vue lundi. Ils ont été mis sous contrôle judiciaire avec notamment « interdiction d’exercer une activité professionnelle en relation avec l’infraction », a précisé le magistrat.

L’accident s’était produit le dimanche 9 octobre en milieu d’après-midi. Le garçon avait été éjecté d’une attraction de type chenille alors que celle-ci prenait de la vitesse.

Transporté dans un état grave au CHU de Poitiers, l’adolescent est décédé « des suites directes de ses blessures », avait précisé Benjamin Alla au lendemain du drame.