Affaire Delphine Jubillar : La Cour de cassation confirme le maintien en détention du mari de l’infirmière

POURVOI La plus haute juridiction a rejeté le pourvoi formulé par les avocats du plaquiste de 35 ans, qui faisait appel du prolongement de sa détention provisoire

20 Minutes avec AFP
— 
Cédric Jubillar, lors d'une battue pour tenter de retrouver sa femme Delphine, des mois avant son incarcération en juin 2021.
Cédric Jubillar, lors d'une battue pour tenter de retrouver sa femme Delphine, des mois avant son incarcération en juin 2021. — Fred SCHEIBER / AFP

Un an après son incarcération pour le meurtre de sa femme, Delphine, cet été, Cédric Jubillar voyait son placement en détention provisoire prorogé de six mois. Une décision prise d’abord par le juge des libertés, confirmée le 4 juillet par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse.

Les avocats du plaquiste, soupçonné d’être à l’origine de la mort de sa femme, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 dans le Tarn, avaient formulé un recours devant la Cour de cassation. « Après avoir examiné tant la recevabilité du recours que les pièces de procédure, la Cour de cassation constate qu’il n’existe, en l’espèce, aucun moyen de nature à permettre l’admission du pourvoi. En conséquence, la Cour déclare le pourvoi non admis », a indiqué la plus haute juridiction judiciaire française.

Un dossier d’accusation « vide »

A l’isolement à la maison d’arrêt de Seysses, depuis juin 2021, ses avocats multiplient depuis les demandes de remise en liberté, en vain.

Lors de son dernier interrogatoire par les juges d’instruction, il y a une semaine, ses défenseurs, Maîtres Martin et Alary, ont à nouveau critiqué un dossier d’accusation « vide » selon, ainsi que le bafouement de la présomption d’innocence. Ils ont réclamé la tenue d’une reconstitution pour que « l’on nous oppose une thèse, des vérités », a plaidé Alexandre Martin.

Depuis plusieurs mois, les enquêteurs affirment détenir des « indices graves et concordants » à l’encontre du mari de Delphine Jubillar.