Alpes-Maritimes : Trois mois de fermeture pour un restaurant après l’agression d’un inspecteur du travail

DECISION Le préfet vient de prononcer une fermeture administrative pour un établissement de Mandelieu-la-Napoule. Le gérant est également convoqué devant la justice le 26 janvier

F.B.
— 
Le restaurant va devoir baisser le rideau pendant trois mois (Illustration)
Le restaurant va devoir baisser le rideau pendant trois mois (Illustration) — /SIPA

Les faits remontent au 18 août, au plus fort de l’activité estivale. À l’occasion d’une contre-visite, après un premier passage en juillet, un inspecteur du travail a été agressé par un restaurateur de Mandelieu-La Napoule. Le commerçant, qui devra répondra de ces violences et d’un délit d’obstacle aux fonctions devant le tribunal, le 26 janvier, se voit également contraint de baisser le rideau pendant trois mois, annonce la préfecture des Alpes-Maritimes ce mercredi. La préfet a ainsi « prononcé la fermeture administrative » de l’établissement pour cette durée, indique-t-elle.

Ce jour-là, alors que l’inspecteur du travail venait contrôler que ses observations avaient bien été suivies, le restaurateur a été pris d’un accès de colère qui l’a conduit « à exercer des violences inacceptables », expliquait alors le parquet de Grasse à Nice-Matin.

Sans précédent

« C’est la première fois qu’un employeur s’en prend physiquement à un agent de contrôle dans l’exercice de ses fonctions » précise la préfecture alors que « chaque année, dans les Alpes-Maritimes, les 33 inspecteurs du travail effectuent 5.000 interventions dans les entreprises pour l’application du Code du Travail. »

Et le préfet tape du poing sur la table face « à l’émotion suscitée » par ce précédent. Dans un communique, il « demande aux employeurs de tout mettre en œuvre pour que les contrôles se déroulent en toute sérénité et en proscrivant toute violence physique ou verbale à l’égard des agents de contrôle ».