Incendies : Une vingtaine de pyromanes présumés arrêtés par la police depuis le début de l’été

ENQUETE Répondant à une impulsion, des personnes ont déclenché certains des incendies qui ont ravagé des hectares de forêts ces dernières semaines

M.d.F.
Les sapeurs-pompiers français à l'oeuvre sur des feux tactiques à Belin Beliet, alors que le feu dans le sud de la Gironde n'est toujours pas éteint, le 13 août 2022.
Les sapeurs-pompiers français à l'oeuvre sur des feux tactiques à Belin Beliet, alors que le feu dans le sud de la Gironde n'est toujours pas éteint, le 13 août 2022. — UGO AMEZ/SIPA

Cet été en France, les feux de forêts se multiplient et avec eux, leur lot d’interpellations. Car s’il y a des incendies qui se déclenchent par accident, d’autres sont lancés volontairement par des individus malintentionnés. Pour chaque nouveau départ, les forces de l’ordre enquêtent sur les origines de ce dernier. Une vingtaine de personnes suspectées d’être des pyromanes ont ainsi déjà été interpellées depuis le début de l’été (26 selon Le Figaro, 25 selon BFMTV).

BFMTV précise que parmi ces individus, quatre ont déjà reçu une condamnation et six ont été placés en détention provisoire. Deux de ces interpellations ont fait le tour des médias. La première est celle d’un homme de 44 ans le 28 juillet  ayant reconnu être à l’origine de plusieurs départs de feux en Ardèche. Le même jour, dans l’Hérault, un pompier volontaire reconnaissait devant les enquêteurs avoir allumé plusieurs feux notamment par « excitation ».

Afin d’éviter que d’autres pyromanes passent à l’acte, un « peloton vigilance forêt » a été mis sur pied, avec des motards qui sillonnent la forêt, indique BFMTV, tandis que Le Figaro précise que plusieurs hélicoptères de la gendarmerie ont aussi survolé certains secteurs à risque, pour dissuader de tout nouvel acte malveillant.