Kaaris porte plainte contre son ex-femme pour dénonciation calomnieuse

CONTRE-ATTAQUE Visé par une enquête après les accusations de violences proférées par son ex-compagne, le rappeur Kaaris dénonce des faits « orchestrés de toutes pièces »

M.D
Le rappeur Kaaris (Illustration)
Le rappeur Kaaris (Illustration) — SADAKA EDMOND/SIPA

Le rappeur Kaaris porte plainte contre son ex-compagne pour dénonciation calomnieuse. Il est visé, depuis la semaine dernière, par une enquête préliminaire après des accusations de violences formulées par cette dernière.

Linda P. a porté plainte contre le chanteur, avec qui elle a un enfant, et l’accuse de lui avoir assené des coups de pied et coups de poing tout en lui arrachant les ongles après une dispute dans le garage de sa maison, à Linas (Essonne) au sud de Paris, le 19 janvier 2021. Des « faits mensongers » selon la plainte pour dénonciation calomnieuse déposée par Kaaris, de son vrai nom Okou Gnakouri, mercredi auprès du parquet d’Evry.

Le rappeur dénonce « des faits orchestrés »

Selon le document, consulté par l’AFP, Linda P. « a orchestré de toutes pièces les faits de violences qu’elle a par la suite dénoncés à l’autorité judiciaire » pour « exercer une forme de pression médiatique, juridique et financière » sur la personne de Kaaris.

Sont notamment jointes à la plainte des photographies de Linda P., décrites par la défense du rappeur comme prises en Guadeloupe quelques jours après les faits dénoncés. Elle semble « heureuse et épanouie ; ce qui paraît quelque peu surprenant au regard des faits qu’elle venait de dénoncer », fait valoir la plainte.

« Kaaris cède à toutes les facilités, surtout les plus grossières »

Linda P. « essaie de détruire l’image de Kaaris en public et, dans l’ombre, elle œuvre, avec d’autres, pour tenter de l’extorquer », a affirmé l’avocat de l’artiste, Me Yassine Maharsi, à l’AFP. « Les preuves transmises sont accablantes et elle devra s’expliquer auprès du parquet, plutôt que de fabuler sur les réseaux sociaux », a-t-il ajouté.

Contacté par l’AFP, Me Adrien Gabeaud, l’un des avocats de Linda P., a dénoncé pour sa part jeudi une plainte « aussi prévisible que vouée à l’échec ». « Lorsque l’on est indiscutablement mis en cause, il peut être tentant de créer artificiellement une affaire dans l’affaire. J’observe que Kaaris cède à toutes les facilités, surtout les plus grossières », a-t-il ajouté.

Le parquet n’a pas encore « qualifié les faits »

Après l’ouverture de son enquête préliminaire la semaine dernière, le parquet d’Evry avait précisé à l’AFP ne pas avoir encore « qualifié les faits », rappelant qu’il appartenait à l’enquête de « vérifier les éléments qui existent et d’y donner suite ou pas ».

Kaaris, rappeur de Sevran (Seine-Saint-Denis) âgé de 42 ans, a connu le succès avec la sortie de son album Or Noir en 2013. Il a été condamné en octobre 2018 à 18 mois de prison avec sursis pour une bagarre qui l’avait opposé à son rival Booba à l’aéroport d’Orly.