Haut-Rhin : Un couple mis en examen après la mort d’un jeune homme dans une bagarre

ENQUETE Un couple a été en mis en examen pour assassinat après la mort d’un jeune homme tué d’un coup de couteau lors d’une bagarre dans le village de Dietwiller (Haut-Rhin)

G.V. avec AFP
— 
La procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot.
La procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot. — T. Gagnepain / 20 Minutes

C’est une « terrible méprise » selon les mots de la procureure de Mulhouse Edwige Roux-Morizot, qui a conduit au drame. Un jeune homme de 22 ans a été mortellement blessé à l’arme blanche dimanche soir à Dietwiller (Haut-Rhin), village à une dizaine de kilomètres au sud de Mulhouse. Ce mercredi, a annoncé la procureure, un couple de jeunes adultes a été mis en examen pour assassinat et modification d’une scène de crime.

Edwige Roux-Morizot a détaillé en conférence de presse le scénario qui a abouti à la mort du jeune homme. Les faits remontent à dimanche soir. Le couple lui avait donné rendez-vous dans un lieu isolé de cette petite commune. La victime, lui-même en couple, avait abordé la jeune fille âgée de 19 ans sous une fausse identité via l’application Snapchat en vue d’une rencontre sexuelle. Une sollicitation de trop pour la jeune majeure, régulièrement harcelée sur le réseau social par deux autres individus. Son compagnon, âgé de 20 ans, a alors continué les échanges sur la messagerie avec le prétendant et lui a fixé le rendez-vous nocturne.

Il « ne voit pas le message envoyé sur son téléphone »

Vers 23 heures, la victime s'est donc rendue au rendez-vous. Alors que la jeune fille attendait dans sa voiture, son compagnon lui, était caché dans un sous-bois. Le couple avait « convenu d’un code en fonction de la personne qui se présenterait au rendez-vous », a expliqué la procureure. « La jeune femme, lorsqu’elle a vu que ce n’était aucun des hommes qu’elle soupçonnait [de la harceler] a bien tenté d’avertir son compagnon. Mais il n’a pas vu le message envoyé sur son téléphone. » S’en est suivie une bagarre violente entre les deux hommes. « La victime a pris un temps le dessus, avant que le compagnon de la jeune femme ne sorte un couteau de sa poche et ne le blesse mortellement. Le couple a ensuite pris la fuite en tentant d’effacer les traces de sang dans le véhicule. »

C’est par l’exploitation du téléphone de la victime, que les enquêteurs mulhousiens et strasbourgeois ont permis l’interpellation du couple dès le lundi matin. L’institut médico-légal de Strasbourg a dénombré trois coups de couteau sur le corps du jeune homme : une plaie profonde au cou, une au thorax et une dernière au niveau du flanc près des lombaires. « On ne sait pas laquelle a été mortelle », a indiqué la procureure.

La préméditation a été retenue par le juge d’instruction en raison du guet-apens qui a été tendu. La jeune femme est également mise en examen pour non-assistance à personne en danger.