Charleville-Mézières : Deux trafiquants d’animaux sauvages condamnés

TRIBUNAL Les mis en cause faisaient commerce de caracals et de servals

20 Minutes avec agence
— 
Les deux Ardennais ont été condamnés pour avoir acheté et revendu des servals et des caracals. Photo d'illustration.
Les deux Ardennais ont été condamnés pour avoir acheté et revendu des servals et des caracals. Photo d'illustration. — No-longer-here / Pixabay

Six semaines après le procès, le tribunal de Charleville-Mézières (Ardennes) a rendu ce lundi sa décision concernant trois hommes comparaissant pour trafic d’animaux sauvages. Deux Ardennais étaient accusés d’avoir vendu et acheté de caracals et de servals, espèces sauvages protégées, entre 2018 et 2021. Le troisième mis en cause, un vétérinaire, était soupçonné d’avoir falsifié les documents d’identification, rapporte L’Union.

Il a finalement été relaxé. L’un des deux autres mis en cause a écopé de douze mois de prison avec sursis et 2.000 euros d’amende. Son comparse avait déjà été condamné pour détention de primates en 2014. Il a, cette fois, été condamné à deux ans de prison dont un ferme.

Dédommagement des parties civiles

La peine pourra être effectuée sous bracelet électronique. L’homme devra payer une amende de 2.000 euros et ne pourra pas exercer son activité d’éleveur pendant cinq ans. Les deux Ardennais devront rembourser les frais de capture des animaux et verser 11.000 euros aux onze associations de protection des animaux parties civiles.