Compiègne : Prison ferme pour avoir secoué le bébé de sa compagne

TRIBUNAL Le mis en cause avait dans un premier temps nié toute violence

20 Minutes avec agence
— 
La petite fille de neuf semaines gardera des séquelles neurologiques. Photo d'illustration.
La petite fille de neuf semaines gardera des séquelles neurologiques. Photo d'illustration. — Zozz_ / Pixabay

Le tribunal de Compiègne (Oise) a condamné ce lundi un homme de 26 ans pour avoir violemment secoué le bébé de 9 semaines de sa compagne. Les faits s’étaient déroulés en avril dernier à Bussy (Oise). La petite fille souffre de séquelles neurologiques irréversibles, rapporte Le Parisien.

La mère avait brièvement laissé le bébé à son petit ami. Mais l’homme l’avait appelée quelques minutes plus tard, lui disant que le nourrisson ne respirait plus. Conduite aux urgences, la petite fille présentait tous les symptômes du bébé secoué. Interrogé par sa compagne, le jeune homme avait pourtant nié toute violence.

La mère relaxée

La mère n’avait pas fait part de ses doutes, car le mis en cause avait déjà été inquiété par la justice. En garde à vue, l’homme avait avoué avoir secoué la petite fille pour qu’elle se taise. Le tribunal l’a condamné à 18 mois de prison ferme. Poursuivie pour non-dénonciation de mauvais traitement, la mère a été relaxée.