Corse : Dix à douze ans de prison pour les frères Guazzelli, les « héritiers » de la « Brise de Mer »

TRAFIC DE DROGUE Vingt-et-un autres co-prévenus étaient jugés depuis trois semaines aux côtés des frères Guazzelli pour leur implication,

20 Minutes avec AFP
— 
Palais de justice de Marseille (Illustration)
Palais de justice de Marseille (Illustration) — © SOPA Images/SIPA

Présentés comme les «héritiers» de la bande criminelle corse «La Brise de Mer», les frères Christophe et Richard Guazzelli ont été condamnés vendredi à douze et dix ans de prison pour un vaste trafic international de stupéfiants.

Chacun d'eux écope également d'une amende de 150.000 euros et une interdiction de détenir une arme.

Vingt-et-un autres co-prévenus étaient jugés depuis trois semaines aux côtés des frères Guazzelli pour leur implication, les uns dans des opérations d'importation de stupéfiants, d'autres pour la gestion de réseaux de revente en Corse, à Marseille et dans la région parisienne. 

Sept mandats d'arrêt

A l'exception de deux d'entre eux que le tribunal a relaxés, dix-neuf personnes ont été condamnées à des peines allant d'une amende de 900 euros pour un consommateur jusqu'à neuf ans de prison assortis d'une amende de 100.000 euros.

Christophe Andréani, ami d'enfance de Christophe Guazzelli et présenté par l'accusation comme le responsable du marché corse, et Abdel-Hafid Bekouche, un Marseillais installé en Corse, décrit comme l'articulation entre l'équipe  des frères Guazzelli et le narcobanditisme marseillais, se sont vus infliger des peines de huit ans de prison et une amende de 100.000 euros.

Le tribunal a prononcé sept mandats d'arrêt contre des prévenus absents à l'énoncé du jugement, ainsi qu'un mandat de dépôt contre trois prévenus déjà détenus dans le cadre d'une autre affaire.

Parmi ces derniers, Ange-Marie Michelosi a été condamné à sept ans de prison et 50.000 euros d'amende. Fils d'un homme tué en 2008 et présenté comme ayant appartenu au grand banditisme de Corse-du-Sud, il a été l'un des seuls prévenus corses à s'exprimer.