Pontoise : Trois entreprises condamnées pour la mort d’un ouvrier sur un chantier

ACCIDENT DU TRAVAIL L’homme de 39 ans avait chuté d’un échafaudage mal sécurisé sur un chantier

20 Minutes avec agence
— 
Le 12 février 2018, un ouvrier de 39 ans avait fait une chute mortelle d'un échafaudage à Deuil-la-Barre (Val-d?Oise). Illustration
Le 12 février 2018, un ouvrier de 39 ans avait fait une chute mortelle d'un échafaudage à Deuil-la-Barre (Val-d?Oise). Illustration — Life-Of-Pix / Pixabay

Deux hommes et trois entreprises ont été condamnés jeudi pour la mort d’un ouvrier sur un chantier, survenue le 12 février 2018 à Deuil-la-Barre ( Val-d’Oise). Ce jour-là, ce manœuvre âgé de 39 ans avait chuté d’un échafaudage et était tombé sur la tête, rapporte Le Parisien. Il était décédé quatre jours plus tard.

L’enquête a démontré que l’échafaudage n’était pas sécurisé. La société SARL Bennes et son gérant, qui ne disposait d’aucune formation pour mettre en place la structure, ont été reconnus coupables d’homicide involontaire. Tout comme l’entreprise GTPR et son conducteur de travaux, ainsi que la société Seqens, qui avait sollicité le chantier.

Du sursis et des amendes

Le tribunal correctionnel de Pontoise a condamné le gérant de la SARL Bennes à 12 mois de prison avec sursis et une amende de 10.000 euros. Le conducteur de travaux écope de 24 mois de prison avec sursis et de 20.000 euros d’amende. La société Seqens devra quant à elle verser 3.000 euros. Les deux entreprises qui opéraient sur le chantier devront par ailleurs indemniser les deux frères de la victime à hauteur de 13.000 euros.